Elite: Dangerous officiellement disponible parmi les étoiles

Après une campagne Kickstarter et une année d'accès anticipé, les équipes de Frontier Developments ont mis les bouchées doubles pour proposer une version (presque) finalisée de la simulation spatiale Elite: Dangerous. 

Elite: Dangerous officiellement disponible parmi les étoiles

Dernier épisode du simulateur spatiale futuriste initié en 1984 par David Braben sur la mythique BBC Micro, Elite: Dangerous place le joueur aux commandes de son vaisseau et le laisse évoluer librement parmi les trois principales activités proposées par le jeu : le combat, le commerce ou l'exploration. Fidèle aux précédents opus, il offre un terrain de jeu de 400 milliards de systèmes, générés de façon procédurale. Afin de ne pas trop éparpiller les joueurs dans l'immensité galactique, le réseaux de communication universel GalNet diffuse en continue les informations sur les crises militaires, les pénuries de biens, les soulèvement populaires ou les crash boursiers de divers systèmes planétaires. L'évolution de ces scénarios est dépendant des actions de l'ensemble des joueurs et ces derniers verront leurs réputations auprès des différentes factions évoluer en fonction de leurs action dans la galaxie.

Si l'ensemble des bêta-testeurs se félicitent de l'implémentation des événements dynamiques et scénaristiques, il reste encore de nombreuses fonctionnalités que Frontier Developments à du remettre à plus tard afin de tenir les délais. En effet, la semaine précédent la sortie du jeu a été certainement éprouvante pour le petit studio de Cambridge qui a déployé des mises à jour correctives au rythme de une à deux par jour, y compris le week-end. Parmi les fonctionnalités qui devraient voir le jour en premier, dans les jours à venir, celles de gestion des groupes sont probablement les plus attendues. 

A plus long terme, Frontier Developments prévoie l'ajout d'extensions complètes et payantes proposant des ajouts conséquents tel que le vol atmosphérique, les vaisseaux de plusieurs places ou les déplacements en vue FPS dans les stations. En attendant ces futures extensions, le modèle économique du jeu reste basé uniquement sur l'achat du jeu (49,90€) et les peintures décoratives pour vaisseau (de 4 à 12.50 €).

De l'aveu des développeurs, cette version 1.0 n'est qu'une base pour la suite de l'évolution du jeu. Et si les premières critiques et les joueurs saluent la qualité artistique et la réalisation du jeu, beaucoup s'inquiètent du manque de contenu et aurait préféré que la date de sortie soit repoussée de quelques mois afin de laisser le studio étoffer les activités telles que le commerce ou l'exploration. Il reste à voir si Elite: Dangerous rencontrera le succès escompté afin que Frontier Developments puisse maintenir son effectif pour la suite du développement du jeu.

Je vous donne rendez-vous Lundi 22 décembre à 21h00 pour un stream live sur JOL-TV pour explorer ensemble les étoiles et cette version finale d'Elite Dangerous

Réactions (195)


Que pensez-vous de Elite Dangerous ?

55 aiment, 15 pas.
Note moyenne : (71 évaluations | 0 critique)
6,8 / 10 - Bien

57 joliens y jouent, 67 y ont joué.