Elite: Dangerous 1.1 met en avant ses objectifs communautaires

Frontier Developments veut entretenir la flamme des pilotes de la simulation spatiale Elite: Dangerous, dont la version 1.1 propose des objectifs communs pour influer sur l'univers.
Elite: Dangerous 1.1 met en avant ses objectifs communautaires

L'immensité de l'espace peut mettre en exergue le vide, d'autant plus grand pour un jeu manquant en maturité tel qu'Elite: Dangerous. Afin de combler une partie de ce vide et entretenir l'intérêt de ses joueurs, le studio Frontier Developments veut renforcer la dimension communautaire de sa simulation spatiale ajoutant des objectifs communs à la faveur de la dernière mise à jour.

Elite: Dangerous 1.1 propose ainsi des objectifs communautaires, permettant aux pilotes de s'impliquer dans des projets d'envergure, de la construction de stations au remodelage des frontières contrôlées par l'humanité. Seul ou à plusieurs, le pilote peut ainsi impacter sur l'univers destiné à évoluer au fil des mises à jour et des découvertes. Dans l'idée de laisser son empreinte, la carte de la galaxie affiche désormais le nom des joueurs ayant découvert les systèmes et les planètes, parmi des milliards de choses encore à dévoiler.

En parallèle de nouvelles propositions, les développeurs veulent améliorer l'expérience de jeu en réglant un certain nombre de bugs et d'équilibrages énumérés dans les notes de la version 1.1. La localisation en français se voit améliorée au passage, comme la navigation en étendant le calcul des itinéraires à 1000 années-lumière. Prévue pour mars prochain, la version 1.2 doit se pencher sur les composantes multijoueurs d'Elite: Dangerous, pour une vision plus aisée du jeu en groupe. En attendant, les joueurs devront faire de patience en admirant la profondeur d'un univers presque sans limite, mais encore à remplir.

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Elite Dangerous ?

55 aiment, 15 pas.
Note moyenne : (71 évaluations | 0 critique)
6,6 / 10 - Bien

61 joliens y jouent, 71 y ont joué.